La chaux vive broyée

 

Recommandations : Conserver au sec - refermer hermétiquement après utilisation - épandre avec des gants, par temps calme, sans vent.

Dosage moyen

10 kg pour 100m2

Périodes d'utilisation

Nos conseils de chaulage

Chaulage d'entretien Ph >6: il consiste à faire des apports raisonnés pour compenser les pertes des sols sans réserves calciques. Nous conseillons donc par exemple aux exploitants agricoles de chauler 1/3 de leur surface agricole par an en faisant l'impasse sur les engrais. Dosage : blé, maïs et autres cultures : 1 tonne/hectare. Luzerne : 2 tonnes/hectare.

Chaulage de redressement Ph <5: il est mis en œuvre pour combler un déficit important en calcium du sol. Dosage : blé, maïs et autres cultures : 2 tonnes/hectare. Luzerne : 2,5 tonnes/hectare.

 

En savoir plus sur les amendements

La nature des sols

Les sols Deux-Sévriens sont majoritairement acides et assez pauvres en carbonates.

Les causes sont multiples :

- lessivage des sols par les pluies (perte de 200 à 500 jg de CaO par hectare et par an)

- exportation par culture

- effets de certains engrais

Cette acidité naturelle est entretenue par le fait que les racines rejettent des ions H+ et que le lessivage des nitrates mobilise aussi des ions H+. Le pH mesure l'acidité du sol, c'est à dire la concentration en ions H+ de la solution du sol. Il conditionne un grand nombre de phénomènes chimiques et organiques.

Les effets de l'acidité

- Effets physiques : "mauvaise aération", circulation difficile de l'eau, défloculation des argiles, glaçage des sols limoneux.

- Effets chimiques : blocage des éléments fertilisants, activité microbienne réduite (mauvaise dégradation de la matière organique), saturation du complexe argilo-humique par des ions toxiques pour la plante.

De l'importance du pH
Le pH est un indicateur pertinent, mais il est soumis à variation selon les saisons, l'humidité du sol. Le pH est plus élevé l'hiver et plus faible en été (écart de 0,5 point). L'idéal est de prélever en période d'humidité normale (éviter de juin à septembre) et avant un labour ou un apport d'amendement. Un pH trop bas ou trop élevé peut bloquer la disponibilité des oligo-éléments et rendre moins disponibles l'acide phosphorique et la potasse. Un compromis est à trouver au niveau du pH, selon les types de cultures et les risques de carence en oligo-éléments. Un objectif de 6 à 6,2 en système cultures + prairies est recommandé, il sera plus élevé en légumes (6,5 voire plus).
La valeur neutralisante
Le redressement d'un pH se raisonne en besoin en bases (BEB) qui est exprimé en valeurs neutralisantes. La valeur neutralisante (VN) correspond à la capacité de l'amendement à neutraliser l'acidité du sol : 1 kg de CaO équivaut à 1 unité VN et 1 kg de MgO (magnésium) à 1,4 unité VN.

Pour remonter le pH d'un point, il faut apporter en moyenne 3 500 unités de valeurs neutralisantes/ha. Les besoins en entretien varient en fonction des systèmes. En situation standard, on apportera en entretien 300 unités de valeurs neutralisantes/ha et 150 unités s'il y a apport régulier de fumier ou de fientes de volailles (riches en carbonates).

Les amendements basiques sont distingués selon leur composition en CaO, en MgO, ce qui donne leur valeur neutralisante. On distingue aussi la vitesse d'action potentielle du produit qui dépend de la finesse et du type de roche. Elle peut être rapide, moyennement rapide ou lente.
Produits cuits ou crus
Les produits cuits tels que la chaux vive et la chaux magnésienne ont des valeurs neutralisantes de 90 à 100 unités pour 100 kg de produit. Leur action est très rapide.

Dans les produits crus, on distingue les produits en fonction de leur finesse. Les produits fins tels que le carbonate de chaux ont une valeur neutralisante de 46 à 54 unités pour 100 kg. L'action est moyennement rapide pour les produits broyés et rapide pour les produits tendres et pulvérisés.

Les produits bruts (carbonate de chaux humide, sable calcaire) ont une valeur neutralisante comprise entre 32 (sables) et 52 (carbonates). Leur action est lente.
Rapidité d'action
Pour choisir un amendement basique il faut tenir compte de la valeur neutralisante et de la rapidité d'action. Suivant l'urgence du chaulage, on choisira des produits à action rapide ou lente.

En chaulage d'entretien, la rapidité d'action a peu d'importance. Pour l'épandage, chaque type de produit suppose un matériel spécifique (pulvérulent, produit brut, produit humide). Il est fortement conseillé d'éviter, autant que possible, des apports trop rapprochés de déjections riches en ammoniac (lisiers) et de produits à action rapide, ce qui accentuerait les risques de perte d'azote. L'idéal étant de privilégier les chaulages d'automne à l'inter-culture.

 

 

 

Chaux vive

 


Carbonate de chaux

 

Carbonate magnésien

 

Amendement de chaux vive

     
accueil